Don du sang

Pourquoi donner son sang ?

Aucun traitement, produit ou médicament de synthèse ne peut aujourd’hui se substituer au don de sang humain. Le don de sang est donc irremplaçable et indispensable pour sauver des vies. Chaque jour, près de 10 000 dons sont ainsi nécessaires pour répondre aux besoins des patients. Gestes de solidarité, les dons de sang sont nécessaires pour garantir l’autosuffisance en produits sanguins sur l’ensemble du territoire. Plus que jamais, l’EFS compte sur la générosité des Français !

Haut de page ↑

 

Don du sang

Le don du sang sauve des vies !

Donner son sang permet la production de produits sanguins labiles, qui permettent de faire face à deux types de situations : les besoins chroniques, pour les patients qui nécessitent une transfusion sanguine régulière, tout au long de leur vie, les besoins d’urgence (en cas d’accidents par exemple).

Maladies du sang

Cancer 2

Les patients atteints de certaines maladies génétiques affectant les globules rouges reçoivent des transfusions sanguines tout au long de leur vie. C’est le cas par exemple de la drépanocytose ou la thalassémie.

  • La drépanocytose est la 1ère maladie génétique en France et touche un nouveau-né sur 6 000. Elle se caractérise par la présence de globules rouges en forme de faucille. Le sang de ces patients doit être renouvelé régulièrement. 
  • La thalassémie est  une maladie héréditaire qui se traduit, dans sa forme la plus grave, par une anémie nécessitant des transfusions tout au long de la vie.

Hématologie et cancers

Ces maladies hématologiques affectent la moelle osseuse et nécessitent la transfusion de globules rouges, de plaquettes ou de plasma. Par ailleurs, le traitement intensif de certaines maladies peut entraîner une insuffisance de production de cellules sanguines. Dans le cas d’un cancer, par exemple, les traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie) entraînent la destruction des cellules cancéreuses, mais également la destruction temporaire des cellules sanguines. Durant cette période dite d’aplasie, un support transfusionnel permet de renouveler les cellules sanguines et de renforcer l’organisme affaibli.

 

Image 3436

Obstétrique et interventions chirurgicales

Tissusmous

Au cours d’un accouchement ou d’une intervention chirurgicale, une hémorragie peut survenir, entraînant un besoin urgent et important en produits sanguins labiles.

Secours immédiat

Lors des secours d’urgence, si le malade a perdu une grande quantité de sang, outre une transfusion de globules rouges et de plasma, il reçoit aussi des plaquettes qui facilitent la coagulation et contribuent à arrêter le saignement. Pour soigner les grands brûlés, ce sont aussi des transfusions de plasma qui sont nécessaires.

Haut de page ↑

accident

Qui peut donner son sang ?

Tbl sang 0252 600x444

Pour donner son sang, il faut :

  •   être âgé de 18 à 70 ans ;
  • peser plus de 50 kilos ;
  • être identifié comme médicalement apte au don par un médecin de l’EFS lors de l’entretien individuel  préalable.

En termes de fréquence :

  • Les hommes peuvent donner jusqu’à 6 fois par an ;
  • Les femmes 4 fois;
  • Entre 2 dons du sang, il faut respecter un délai de 8 semaines minimum

NEANMOINS, TOUT LE MONDE NE PEUT PAS DONNER SON SANG ET
CERTAINES CONTRE-INDICATIONS EXISTENT
.

Contre-indications permanentes en cas de :

  • Maladies du cœur, des vaisseaux sanguins, ou coagulation ;
  • Insuffisances respiratoires comme l’asthme sévère ;
  • Diabète traité par insuline ;
  • Maladies graves, chroniques, ou pouvant occasionner des rechutes.

Contre-indications temporaires en cas de :

  • Anémie (déficit en hémoglobine), il convient d’attendre jusqu’à ce que le taux d’hémoglobine revienne à la normale ;
  • Grossesse, il faut attendre 6 mois après l’accouchement ;
  • IVG (même délai) ;
  • Infection bénigne, 2 semaines après l’arrêt des symptômes sont nécessaires ;
  • Soins dentaires, 7 jours sont nécessaires (1 jour pour une carie) ;
  • Voyage dans une région touchée par le paludisme ou la maladie de Chagas,  il faut attendre 4 mois.